17 novembre 2010 – participation de L’Association Régionale des Tsiganes (Rhône) à la journée de visite au camp d’Auschwitz-Birkenau

L’Association Régionale des Tsiganes a eu la gentillesse de nous adresser ce témoignage touchant, nous les en remercions.
Nous sommes partis six Voyageurs de l’Association Régionale des Tsiganes et de leurs Amis Gadjé (Rhône), le 17 novembre dernier pour
une journée de visite au camp d’Auschwitz-Birkenau, avec un groupe de 30 personnes, issues de toutes cultures.
Cette journée, ou Voyage de la Mémoire, a été organisée par l’Amicale des anciens déportés d’Auschwitz.

Le fait de participer à cette journée avec des personnes juives et surtout un rescapé : Monsieur Benjamin Orenstein, a rendu ce voyage encore plus lourd d’émotion. La présence et les témoignages de Benjamin Orenstein nous ont permis de concevoir, si cela est possible, les horreurs, les cruautés, et au final la déshumanisation opérée par les nazis
à l’encontre de tous ces hommes, femmes, enfants, vieillards, malades, handicapés…
Il est primordial de saluer le courage de Benjamin Orenstein dans son combat ; afin que le sort de son peuple et des autres victimes des camps de la
mort ne soit jamais oublié, et, espérons-le, que l’histoire ne se répète jamais.

Pour nous, Voyageurs ou Tsiganes (comme nous étions nommés), ce voyage n’aurait pu se faire sans l’aide de Monsieur Alain Partouche. En effet,
Monsieur Partouche est venu ‘frapper à notre porte’ afin de nous proposer de partager ce voyage entre nos deux communautés, et ainsi, d’honorer
ensemble la mémoire de nos ancêtres.

En nous invitant, nous les Voyageurs,vous avez témoigné d’un intérêt et d’un respect pour notre histoire et notre communauté, histoire que nous
avons encore bien du mal à nous approprier. Nous vous en sommes très reconnaissants.

Sachez que cette journée à Auschwitz nous a fait davantage prendre conscience de la nécessité de dépasser le « malaise » que nous avons avec
notre passé, la nécessité de parler et de se battre afin de faire connaître et reconnaître le génocide tsigane.
Comme l’a dit Winston Churchill : « un peuple qui oublie son passé, se condamne à le revivre ». N’oublions pas !

Stéfanie Kebir, Vanessa Baugé,
Noël Fabulet, Champion Meinhard,
Madeleine Meinhard, Louis Meinhard,
Aurélie Amirouche et l’ARTAG.

Cette entrée a été publiée dans Nos événements et manifestations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.