Face à la persécution

David Barré vous conseille…

Face à la persécution

de Nicolas Mariot et Claire
Zalc – Editions Odile Jacob,
Paris.

Nicolas Mariot et Claire Zalc sont historiens et chercheurs au CNRS. L’ambition de cet ouvrage est de renouveler l’histoire de la Shoah en l’écrivant non plus du point de vue des bourreaux, mais des victimes. En historiens, Nicolas Mariot et Claire Zalc ont choisi de multiplier cette démarche par…un millier ! En reconstituant l’ensemble des trajectoires des 991 juifs de Lens entre 1940 et 1945. Il évoque ainsi chaque temps de la discrimination antisémite en France en se plaçant du côté des persécutés : l’identification, l’aryanisation, l’arrestation, la déportation.

Pour poser, à chaque fois, la question qui structure tout l’ouvrage : que faire ? Fallaitil se déclarer comme juifs ou se taire ? Partir ou rester ? Fuir où ? Respecter la loi ou basculer dans la clandestinité ? Cet ouvrage s’appuie sur un formidable travail d’archives : dossiers et lettres de déclarations, fichiers de recensements, comptes rendus de surveillance, courriers adressés aux administrations… Lens, avec sa communauté juive de 350 familles, offrait l’avantage d’un terrain idéal pour répondre à cet objectif. L’ensemble des acteurs de la discrimination y jouent un rôle : autorités allemandes, police et
fonctionnaires français. La violence qui s’y déroule est particulièrement marquée : la moitié des Juifs lensois
sont déportés (contre environ 25% pour la France). Mais ce livre sort bien évidemment du bassin minier pour suivre
les parcours de ceux qui partent, en zone occupée, en zone libre, en Suisse, mais aussi à Malines, dans le camp
d’internement belge, enfin dans les camps de la mort. Cet ouvrage a reçu le soutien de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Cette entrée a été publiée dans Livres conseillés. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.