Le crime et le silence – Jedwabne 1941, la mémoire d’un progrom dans la Pologne d’aujourd’hui par Anna Bikont

Le Crime et le Silence ÔÇô Jedwabne« Le 10 juillet 1941, quelques semaines après que l’Allemagne a attaqué l’URSS, la quasi-totalité des Juifs de Jedwabne, petite ville de l’est de la Pologne, ont été massacrés par leurs voisins. Alors que la propagande communiste imputait ce massacre aux nazis, on sait désormais grâce aux travaux de Jan T. Gross qu’il a été perpétré par des Polonais. Une remise en cause de l’histoire officielle d’une nation victime qui a suscité en Pologne une violente indignation. Faisant le constat de cette mémoire en friche, Anna Bikont a souhaité partir à la recherche des personnes susceptibles d’apporter un éclairage sur le drame. Rédigé à partir de documents d’archives inédits, d’observations recueillies au cours de nombreux séjours à Jedwabne et, surtout, de conversations avec les acteurs du pogrom (rescapés, témoins et bourreaux), Le Crime et le Silence mêle habilement le retour sur les faits historiques à l’interrogation sur le présent. Cette enquête mémorielle livre un portrait bouleversant d’individus confrontés à des centaines de morts dont nul ne veut se souvenir, décrit leur évolution face aux preuves qui s’accumulent et donne à voir la réaction d’une communauté clouée au pilori pour des faits survenus soixante ans plus tôt. En filigrane, c’est à une réflexion sur la mémoire collective que nous invite Anna Bikont. Qu’arrive-t-il à une société qui refuse d’admettre une vérité susceptible de détruire sa bonne conscience ? Comment accepter son passé, fût-il horrible ? ».

Anna Bikont est journaliste et écrivain. En 1989, elle a participé à la fondation du premier quotidien indépendant en Pologne démocratique, Gazeta Wyborcza, où elle est aujourd’hui grand reporter.

Ce contenu a été publié dans Livres conseillés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.