Les Voisins de Jan T. Gross

Les voisins de Jan T. GrossLes voisins – 10 juillet 1941 un massacre de Juifs en Pologne de Jan T. Gross chez Fayard. Sur le même sujet Le Crime et le Silence d’Anna Bikont chez Denoël et pour compléter la mémoire de cette période l’excellent et complet ouvrage sous la direction de Jean-Charles Szurek et Annette Wieviorka : Juifs et Polonais 1939-2008 chez Albin Michel.

 Les voisins de Jan T. Gross « Le massacre collectif des Juifs de Jedwabne dans le courant de l’été 1941 rouvre le dossier de l’historiographie des relations entre Polonais et Juifs au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il faut mettre de côté les sédatifs administrés depuis plus de cinquante ans à ce propos par les historiens et les journalistes. Il est tout simplement inexact que les Juifs massacrés en Pologne au cours de la guerre l’aient été uniquement par les Allemands, à l’occasion assistés dans l’exécution de leur besogne macabre par des formations d’auxiliaires de police essentiellement composées de Lettons, d’Ukrainiens et autres « Kalmouks » , pour ne dire mot des légendaires « boucs émissaires » que chacun fustigeait parce qu’il n’était pas facile d’assumer la responsabilité de ce qu’il avait fait – les szmalcowniks, les extorqueurs qui se firent une spécialité de faire chanter les Juifs essayant de vivre dans la clandestinité. En les désignant comme coupables, les historiens et autres ont trouvé commode de clore ce chapitre en expliquant que toute société a sa « lie », qu’il ne s’agissait que d’une poignée de « marginaux » et que, de toute manière, des cours clandestines s’occupèrent d’eux. En vérité, il nous faut repenser l’histoire polonaise de la guerre et de l’après-guerre, mais aussi réévaluer certains thèmes interprétatifs largement acceptés comme explications des faits, attitudes et institutions de ces années-là ». Jan T. Gross, est professeur de science politique à l’université de New York.

Ce contenu a été publié dans Livres conseillés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.