VOYAGE A AUSCHWITZ DU 27 NOVEMBRE 2013

Notre voyage a fait le plein puisque l’avion de 220 places était complet. Il faut remercier Jo Hazot pour ses talents d’organisateur. Notre président Benjamin Orenstein s’est démultiplié, passant d’un groupe à l’autre pour ajouter précisions et commentaires aux propos des guides. Une présence et des témoignages précieux.

IMG_5767

Elèves du Lycée Notre Dame de Bellegarde

Allocution de Jean-Claude Nerson Vice Président de l’Amicale d’Auschwitz

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

André Malraux disait « la tragédie de la mort est en ceci qu’elle transforme une vie en destin» ..

C’est vous Mesdames et Messieurs qui façonnez le destin de ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants disparus dans les fumées des crématoires. Leur destin avait pourtant été effacé par les têtes pensantes nazies dans le secret de la Conférence de Wannsee le 20 janvier 1942 où la solution finale du problème juif avait été planifiée, programmée dans ses moindres détails.

On ne devait plus entendre parler des Juifs qui devaient être rayés de la surface de la Terre.

Les décisions machiavéliques de ces dignitaires nazis, se sont transformées en un massacre sans précédent dans j’Histoire de l’Humanité. Ces suppliciés, par votre présence ce soir, revivent dans nos mémoires et resteront à jamais les lumignons sans cesse allumés qui vous tiendront en alerte.

Et pourtant, tout avait été mis en œuvre pour que ces gens sans destin soient oubliés à jamais.

Ils avaient été spoliés, arrêtés, déportés, avilis, gazés, puis transformés en cendres destinées à disparaître à jamais dans la terre polonaise. Et c’est ici, à Birkenau, que vous avez foulé cette terre dont chaque parcelle recèle un peu de notre Histoire. Tout au long de œue journée vous avez pu marcher sur les traces des victimes de la barbarie, victimes de leur naissance et non pas de faits délictueux, victimes, parce que, l’un des peuples les plus évolués de l’Europe du xxème siècle, les avaient jugés indignes d’appartenir au rang des humains. Victimes parce que nées juives, ces Juifs qui avaient été témoins de la naissance des religions monothéistes devaient irrémédiablement disparaître pour laisser la place à cette religion totalitaire qu’était le nazisme.

Elle avait son Dieu et ses prêtres, fonctionnaires zélés qui appliquaient ponctuellement leur travail de mort. Victimes parce que nées Juifs, jetés en pâture à des populations minées par le chômage et la misère, qui voyaient en eux la cause de tous leurs maux.

Prenons garde à ce que les mêmes situations n’engendrent pas les mêmes conséquences.

De nombreux signaux d’alarme se sont déclenchés ces mois derniers, les partis populistes prompts à enflammer les masses se montrent de plus en plus agressifs dans différents pays de la Communauté européenne.

Le parti au pouvoir en Hongrie a parrainé un festival de littérature où l’antisémitisme de nombreux ouvrages s’étalait dans beaucoup de stands.

On a vu de nombreux acquéreurs du diabolique opus « Les Protocole des Sages de Sion, ce faux grossier élaboré en 1901 par la police tsariste. Ce livre, dois-je vous le rappeler est un best­seller dans les Emirats du Golfe. Ces protocoles dénonçaient un plan machiavélique ourdi par les Juifs pour conquérir le Monde.

Hitler y fait allusion dans « Mein Kampf » pour justifier l’élimination des Juifs, il en fait la pièce maîtresse de l’idéologie nazie.

En Italie, Priebke, tortionnaire et assassin des Juifs italiens vient de mourir de sa belle mort à 100 ans. Ses admirateurs peuvent encore aujourd’hui déposer des fleurs devant son domicile romain alors que les Juifs de Rome commémorent le 70ème anniversaire de la déportation de 1000 Juifs du Ghetto de Rome. Ses funérailles ont eu lieu le mois passé accompagnées de dizaines de néo-nazis.

Le mois dernier encore, le tribunal de Kassel, en Allemagne, a relaxé un « pseudo artiste » qui fait du salut nazi « un geste artistique ,.

Voyage auschwite 11 2013 2

Groupe de participants au voyage

Cette Allemagne, où, il y a quelques jours, la Chancelière a condamné fermement l’antisémitisme à l’occasion d’une Cérémonie commémorant le 75ème anniversaire de la  » Nuit de Cristal », au cours de laquelle plus de cent Juifs furent assassinés, 30000 déportés et 267 synagogues incendiées.

Cette  » Nuit de Cristal » fut le prélude de la persécution des Juifs d’Europe.

Dans notre pays même, une enquête publiée la semaine dernière montre en 2012, une augmentation de 58% des attaques visant des Juifs, par rapport à 2011. 55 % des actes qualifiés de racistes visent lesJuifs qui ne représentent que 1 % de la population française.

Là encore, l’antisémitisme sert en quelque sorte d’exutoire (comme le disait Richard Pasquier, Président du CRIF) à des groupes marqués par des situations de sous-emploi, faciles proies à l’endoctrinement.

Et que dire du délire verbal de certains de nos politiques qui, dans des rapprochements osés, se permettent d’employer la terminologie réservée au sort des Juifs durant la Seconde Guerre Mondiale lorsqu’il s’agit d’expulser de notre territoire des populations en situation irrégulière dont la loi républicaine, et combien compatissante, avait réglé le sort.

A ce stade de mon propos, je dois remercier au nom de l’Amicale d’Auschwitz du Rhône, monsieur CARENCO, Préfet du Rhône, pour avoir annulé le concert d’un groupe anglais «death in june  » qui par son attirude et sa musique, véhicule délibérément des symboles nazis.

Aucun fait n’est anodin, il ne faut jamais baisser les bras car « la bête immonde » dont parlait Brecht est toujours prête à renaître.

La relativisation des crimes du nazisme, l’amalgame, sont peut-être aussi dangereux que les actions criminelles.

Ici, dans les 170 hectares de Birkenau avait été créé un royaume, le royaume de l’irrationnel, ici des enfants, des femmes et des hommes, sans état civil, réduits à l’état de zombies, attendaient de s’échapper dans les volutes noires des cheminées des fours crématoires.

Le peuple juif, habitué qu’il était à souffrir, ne pouvait imaginer qu’il incarnerait en ce lieu, la souffrance.

Le Monde avait connu des massacres, un génocide, mais jamais une telle mise en scène de l’horreur, et c’est ici, à Auschwitz­-Birkenau, qu’elle a été appliquée.

Ne soyez pas surpris d’apprendre que le « concept de crime contre l’Humanité », défini au cours du procès de Nuremberg, est né ICI.

Mesdames, Messieurs, Chers Amis, qui êtes venus pour ne pas oublier, vous allez devenir les témoins de l ‘Histoire, afin que le souvenir de ceux qui périrent du fait d’un fanatisme aveugle, ne sombre pas dans les abysses de l’oubli.

Le Maréchal FOCH disait « un Peuple sans mémoire est un Peuple sans sans avenir ».

Souvenons-nous, pour l’avenir de l’Humanité.

 Cérémonie à Birkenau

Cérémonie à Birkenau

Ce contenu a été publié dans Nos événements et manifestations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.